« Regarder la mer, c’est regarder le tout »

                                                  Marguerite Duras

 

Ces photographies ont été réalisées aux bords de mers intérieures, la mer Marmara, la mer Noire, la mer d’Azov et la mer Caspienne.

Les images sont prises à l’heure où le jour s’efface pour faire place à la nuit.

Entre chien et loup.

La mer devient le décor de portraits en suspension.

Des hommes regardent la mer, nous les voyons regarder sans voir ce qu’ils observent.

Ce sont des photographies qui font état d’un processus de passage, où les corps quittent l’activité de la vie diurne, s’immobilisent.

L’horizon est comme un miroir de l’intériorité de chacun.

Le paysage enveloppe les hommes et les femmes de sa vibrance, leurs regards le teintent de leurs vies intérieures.

Le temps humain et le temps physique s’y confrontent.

« La mer demeurera, elle est ce qui perdure, ce qui nous survit. Sur le rivage, nous ressentons le défi incroyable que l’éternité lance à nos existences à travers le mouvement perpétuel de la mer. »* […]

Ces mers intérieures sont situées entre l’Europe et l’Asie, entre l’orient et l’occident, où l’histoire des hommes est dense. Les paysages humains sont hors champ, mais leur présence sourde est tangible.

Ces photographies ont pour destination de créer des passerelles entre l’image et le symbole, entre le symbole et la réalité, entre le champ et le hors champ, entre les nations et l’universel.

RODEZ - La Menuiserie Aglaé BORY

A propos :

Après avoir étudié l’histoire de l’art à l‘université d’Aix-en-Provence et la photographie à l’Ecole Nationale de Photographie d’Arles, Aglaé Bory vit et travaille depuis dix ans à Paris où en marge de son travail personnel, elle collabore régulièrement avec la presse (Libération, Les Inrockuptibles, Psychologie Magazine …). Le travail d’Aglaé Bory a été présenté dans le cadre de plusieurs festivals en France et à l’étranger (Bourse du Talent, Voies Off, Quizaine Photographique Nantaise…) et a fait l’objet de différentes expositions individuelles et collectives (Château d’eau à Toulouse, Cahors, Bibliothèque Nationale de France, Les Nuits Photographiques de Pierrevert …).

Son travail photographique se situe entre documentaire et fiction autour de la figure humaine. Il procède d’une mise en scène du réel pour témoigner de l’existence et de sa complexité et pour mettre en lumière ce qui est de l’ordre de l’invisible, telles les émotions, l’histoire, le hors champ de chacun. Il y a dans son approche photographique une dimension littéraire, les images remplaçant les mots, servant à dire plus qu’à raconter.

 

Plus d'infos : www.aglaebory.com

Infos pratiques :

Exposition ouverte du mardi au dimanche de 15h à 19h  et sur rendez-vous.

La Menuiserie - 14 rue du 11 Novembre - Rodez

Tel. 05 65 68 50 02

lamenuiserierodez@wanadoo.fr

www.lamenuiserie.net

Association PHOTOfolies 12 - Rodez       crédits      © 2016